Start l'association les statuts de l'ACFL

ACFL

Les statuts de l'ACFL

Imprimer

 

Règlement interne

1. Rappel des statuts

L'Action Catholique des Femmes du Luxembourg, en abrégé "ACFL", appelée en langue luxembourgeoise "Fraen a Mamme vu Lëtzebuerg", est constituée au plan national en association sans but lucratif en date du 29.01.1991 et elle est régie par les statuts officiels de l'association. Ses membres se retrouvent au niveau de la paroisse, de l'unité pastorale et/ou du doyenné en des groupes locaux ou régionaux. En principe l'adhésion à l'ACFL se fait par le groupe paroissial, qui informe par écrit le secrétariat national.

2. Le fonctionnement des comités

Un comité se réunit aussi souvent que nécessaire, mais au moins 4 à 5 fois par an.

Un comité est responsable pour la direction, l'organisation, le secrétariat, la gestion des finances et l'assemblée générale annuelle du groupe.

Les membres du comité sont élus par l'assemblée générale par vote secret.

Les membres du comité sont élus pour un terme de 4 ans. Leurs mandats sont renouvelables à deux reprises dans la même fonction. En cas de vacance d'un poste de membre de comité, l'assemblée générale élira un remplaçant qui terminera le mandat.

Les membres élus répartissent entre eux les postes de présidente, vice-présidente, secrétaire et trésorière.

Un comité peut coopter des membres jusqu'à un tiers de son effectif élu, surtout pour assurer une représentation équitable de tous les groupes d'âge et de population.

Un comité peut former des commissions ou groupes de travail pour traiter des questions spécifiques. Il peut recourir également à l'aide d'experts.

Les décisions sont prises à la majorité simple des membres présents. En cas d'égalité de voix, la voix de la présidente est prépondérante.

3. Le comité de la paroisse ou de l'unité pastorale

Les membres du groupe local de l'ACFL élisent au moment de l'assemblée générale le comité paroissial pour une durée de 4 ans. Pour assurer la continuité dans ce comité, la moitié des mandats vient à échéance après une période de deux ans. Les mandats de la première échéance sont tirés au sort. On évitera, dans la mesure du possible, une échéance simultanée des mandats des présidente, vice-présidente, secrétaire et trésorière.

Le comité paroissial se compose de cinq membres au moins, son effectif sera de préférence impair, le nombre maximum des membres élus est de 11.

Le comité paroissial délègue une ou plusieurs membres pour le contact avec les déléguées du doyenné, de préférence parmi elles la présidente paroissiale.


4. Le comité national

Le comité national se compose des membres suivants qui disposent du droit de vote:

  - les membres du conseil d'administration

  - les déléguées des doyennés

- la représentante de chaque équipe spéciale existant au sein de l'A.C.F.L.

  - la représentante de chaque association sans but lucratif apparentée à l'A.C.F.L.

  - les membres de l’équipe spirituelle

  - les membres du groupe de rédaction du périodique Marienland

Le comité national élit par vote secret la présidente, la (les) vice(s)- présidente(s), la (les) secrétaire(s), la trésorière et les membres du conseil d'administration de l'ACFL. La présidente du conseil d'administration assumera d'office la fonction de présidente nationale de l'ACFL. Ces élections doivent être approuvées par l'assemblée générale et par l'Archevêque de Luxembourg. Les membres du conseil d'administration sont élus pour un terme de quatre ans. Ils sont rééligibles à deux reprises dans la même fonction à l'expiration de leur mandat. En cas de vacance d'un poste de membre du conseil d'administration, le comité national élira un remplaçant qui terminera le mandat.

Les permanents au service de l'ACFL prennent part aux réunions du comité national et du conseil d'administration en tant qu'observateurs.

La présidente nationale et la (les) vice(s)-présidente(s) nationale(s) ne peuvent assumer en même temps un mandat politique.

5. L'assemblée générale

L'assemblée générale est l'organe de décision. Elle a lieu une fois par an. Elle confirme les membres du conseil d’administration. Elle se prononce sur le rapport d'activité, sur le rapport financier et sur la décharge des membres du conseil d’administration. Elle désigne les vérificateurs aux comptes.

L'assemblée générale nationale est régie par les statuts de l'ACFL

6. Les équipes spéciales

Les membres de l'ACFL peuvent être regroupés dans différents secteurs d'activités spéciales selon les besoins reconnus par le conseil d'administration.

Ces secteurs sont appelés équipes ou services ou amicales.

Tous ces secteurs restent partie intégrale de l'ACFL.

7. Les aumôniers

Chaque groupe ou comité est secondé dans son travail par un aumônier ou/et un animateur spirituel/ une animatrice spirituelle.

Lors d'un vote le/les aumôniers ont voix consultative, à moins qu'ils ne soient membres effectifs du comité de par une autre fonction.

Le/Les aumôniers sont les représentants de la hiérarchie de l'Eglise. Ils ont le droit de poser leur véto dans des décisions qu'ils jugent incompatibles avec la doctrine de l'Eglise.

8. Le secrétariat général

Le secrétariat général est responsable pour la rédaction des rapports, l'organisation des réunions nationales, l'organisation des comités nationaux, la gestion des archives, l'organisation des travaux de rédaction des publications, la gestion administrative et comptable, le contact avec les membres et l'exécution des directives du conseil d'administration.


9. Dissolution d'un groupe paroissial

En cas de dissolution d'un groupe paroissial de l'ACFL, la fortune du groupe reviendra à l'association nationale de l'ACFL, à une œuvre de bienfaisance ou à l'Office Social de la commune respective.

10. Programme de base

1.1. L'ACFL - "Action Catholique des Femmes du Luxembourg" - est un mouvement de l'Eglise de l'Archidiocèse du Luxembourg. Au sein de ce mouvement se regroupent des femmes prêtes à approfondir leur foi religieuse et à témoigner de leur espoir chrétien. Par leur témoignage elles espèrent faire avancer le règne de Dieu et faire connaître l'amour de Dieu à tous les hommes dans leurs familles et dans la société humaine.

1.2. Les membres de l'ACFL (parmi lesquels se trouvent aussi quelques hommes) essaient de promouvoir les valeurs chrétiennes dans un esprit marial:

  - par leur foi qui se nourrit à l'Ecriture Sainte, qui se vit dans la joie et qui est partagée avec autrui;

  - par leur témoignage vécu au quotidien, témoignage par lequel se manifeste l'amour divin envers les hommes;

  - par leurs efforts de donner la priorité aux valeurs spirituelles tant dans la famille que dans l'éducation et la société;

  - par leur souci pour l'unité des chrétiens et la coopération avec tous les hommes de bonne volonté;

  - par leur engagement au sein des structures de l’Eglise: paroisses, doyennés, régions pastorales, archidiocèse;

  - par le dialogue et la coopération avec les autres associations et communautés de l'Eglise.

1.3. Les membres de l'ACFL vivent l'amour chrétien du prochain:

  - par la construction d'amitiés sincères et vraies;

  - par l'écoute d'autrui et la prière communautaire;

  - par l'offre d'un soutien désintéressé,

  - par le soutien moral dans les crises de la vie

  - par l'aide concrète en cas de besoin tant dans le pays qu'à l'étranger.

1.4. Les membres de l'ACFL prennent position au sujet de problèmes socio-politiques, bien que l'ACFL soit politiquement neutre. Leur prise de position sera toujours marquée par l'esprit fraternel et tolérant.

L'ACFL défend ardemment

  - le respect de la dignité humaine;

  - l'égalité des droits pour hommes et femmes;

  - tous les efforts pour une meilleure compréhension tolérante entre toutes races, religions et convictions politiques;

  - la justice, la paix et la conservation de la création.

De cette manière l'ACFL participe à la vie de la société, de l'Etat et de l'Eglise.

1.5. Tous les membres de l'ACFL portent la responsabilité de leur mouvement et chaque membre particulier a sa propre valeur indispensable et irremplaçable.

Luxembourg, le 7 février 2019